" Elargir notre regard, c'est élargir notre coeur ! "
 
     
 


Les aspects du projet, 2ème partie:

BUGWAK, juin 1993 : Début du projet
Développement des ressourcesen eau

 
 

Notre hutte qui fut de 94 à 95 la demeure de la prmeière équipe de 9.
Elle avait servi de quartier général à un groupe de guérilleros communistes de 80 à 86.

 

 

 





Ci contre. Vue de la source qui a donné son nom à l'endroit : dans la langue locale, Bugwak veut dire source jaillissante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1993, débutent les premiers travaux pour protéger les sources: on installe des buses sur les points de sortie de l'eau.

En 1995, deux piscicultures sont amenagées dans les bas fonds. Une troisième fut faite plus tard.

Les béliers hydroliques alimentés par des tyaux fixés sur les buses

Souvent les gens prennent l'eau dans les sources de surface, non protégées et polluées. Afin d'avoir une eau plus pure, on creuse avec un équipement rudimentaire des puits artésiens jusqu'à 30 mètres de fond ou plus. La jeune femme recueille l'eau de ce puit. Elle est étudiante en agronomie et se propose de se mettre plus tard au service des paysans de la région. Ses études sont payées par le projet.

 

 

 
     
     
 

Retour au Sommaire